> Institutionel > 2008 Nomination aux BBA
 
 

2008 Nomination aux BBA

Nomination aux BBA : une récompense usurpée ?
03 avril - Prenant bonne note de sa nomination aux Big Brother Awards dans la catégorie "Entreprises", la Fédération LESISS, membre du GETICS dont elle est membre co-fondateur, exprime des réserves sur son elligilité


Bien qu'étant honorée par cette nomination au motif de "réclamer le droit de se substituer à l'Etat dans la mise en oeuvre du dossier médical personnel (DMP), pierre angulaire de l'informatisation totale des données de santé, en affirmant défendre "l'intérêt collectif", il lui apparaît en effet honnête d'émettre des réserves sur le choix des organisateurs pour - entre autres - cinq raisons :


1 - LESISS ne souhaite bien sûr pas que les acteurs économiques se substituent à l'Etat dans la mise en oeuvre du DMP, outil prévu à l'article 3 de la loi 2004-810 du 13 août 2004, et dans le rôle régalien de contrôle et d'autorisation d'usage des données de santé que la puissance publique doit légitimement exercer. Ses experts ont en revanche lancé de nombreuses alertes au sujet des risques portés par une gestion rigide et centralisatrice des projets institutionnels en cours, tant sur les aspects technique et juridique que financier. La "
revue de projet du DMP" menée à la demande de la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, puis la mission d'information parlementaire sur le DMP ont aboutis à la mise en lumière explicite et circonstanciée des dits risques ;


2 - LESISS recommande au contraire une totale transparence dans le domaine des technologies et systèmes d'information de santé, au sujet desquels ses experts préconisent de longue date un contrôle par les élus ainsi que des audits externes réguliers sur la gestion des différents projets institutionnels en cours et prévus ;


3 - LESISS encourage - et pratique avec les instances d'ores et déjà inscrites dans cette dynamique - le renforcement d'une véritable concertation entre les acteurs impliqués : services et institutions de l'Etat en charge des projets, Fédérations hospitalières, représentants de professionnels de santé, de patients et de consommateurs, organisations d'industriels spécialisés ;


4 - LESISS appelle de ses voeux, de longue date, la mise en oeuvre d'un espace de débat visant à sérier les difficultés, notamment aux plans éthique et sociétal, et à en aborder collégialement les réponses appropriées. De nombreuses prises de position ont été arrêtées et publiées en ce sens, dont l'article cité en référence concernant une interview de M. Yannick Motel, Délégué général, indiquant sans ambiguïté concernant le DMP (la remarque vaut également pour les autres projets de TIC de santé) : " Un débat public sera sans doute nécessaire pour calibrer les solutions" ;


5 - LESISS rappelle que si à son sens les technologies d'information et de communication dans le domaine de la santé ne sauraient être une fin, elles constituent à l'évidence un moyen sans lequel l'évolution de notre système de santé dans un contexte démographique extrêmement préoccupant se soldera inévitablement par une aggravation sensible de la fracture sanitaire qui menace notre pays, en particulier les personnes fragilisées ;


Les experts de la Fédération LESISS se tiennent bien sûr prêts à apporter toute information utile aux organisateurs des Big Brother Awards 2008 sur ces sujets.

 
Dernière modification : 17/05/2010