Transparence hospitalière : touchée ou coulée ?

Envisagé dès 2008 et annoncé en grande pompe en 2009, le programme de Facturation Individuelle Des Etablissements de Santé (FIDES) constitue l’une des pierres angulaires destinée à favoriser la transparence en matière de gestion des établissements hospitaliers publics et des ESPIC (ex PS-PH).

 

Encadrée par un impressionnant arsenal réglementaire, la mise en œuvre de ce programme dans sa phase d’expérimentation s’est déroulée avec succès, dans un contexte de fortes pressions de l’exécutif sur les prestataires spécialisés et les établissements pilotes. En dépit de plusieurs reports et à la lumière de retours d’expérience très positifs, la généralisation de FIDES devait être engagée dans les délais annoncés. Même la Direction des Finances publiques (DGFIP) avait émis des avis très favorables.

 

Dans ce contexte, le renvoi dans le PLFSS 2014 (Article 36) de la généralisation prévue suscite une certaine perplexité. Le projet de loi de finances renvoie en effet cette généralisation en 2018, soit donc dans une prochaine législature. Autant dire, aux calendes grecques. Motif officiel invoqué : une supposée complexité « présentant un dé? majeur sur   le  plan technique et de   l'organisa8on, notamment en matière de systèmes d'information ».  Peut-être eût-il été préférable, pour les prestataires et établissements qui se sont mobilisés sur le sujet, de s’en apercevoir plus tôt ? Ceci d’autant que cette annonce de report intervient 15 jours après que les représentants de l’Etat aient présenté un bilan enthousiaste de la phase de tests lors de la journée organisée par la FEHAP le 24 septembre dernier.

Ces atermoiements à répétition déstabilisent et démotivent des acteurs de la société civile engagés dans la modernisation de notre système de santé. Pour pallier ces échecs, il est indispensable, en amont des plans échafaudés en chambre par les services de l’Etat, que l’expertise de ces acteurs de terrain soit mieux mise à contribution.

 

> Communiqué « Nouveau-nouveau-nouveau-nouveau report FIDES : La routine »
> Intervention des représentants de l’Etat lors de la journée FEHAP du 24/09/2013
> Présentation du projet de généralisation FIDES par l’ARS Champagne-Ardenne

 
Dernière modification : 09/10/2013