Le tonneau des Danaïdes Rhône-alpin

Les français le sentaient confusément, le 7ème baromètre Europ Assistance le confirme : un citoyen sur trois dans notre pays n’a plus les moyens de se soigner. Pourtant, la France semble riche à un point tel qu’elle permet avec bienveillance à certains éléments de la fonction publique d’évaporer en toute quiétude l’argent du contribuable.

 

C’est du moins la conclusion que l’observateur pourra tirer de la récente annonce d’un rapprochement entre deux frères ennemis hospitaliers publics Rhône-alpins. Huit ans après les premiers vagissements de l’offre Cristal Net développée par le CHU de Grenoble avec les deniers publics, une mutation de Directeur informatique sur fond de querelle d’égos allait en effet conduire les Hospices civils de Lyon à élaborer une offre concurrente (Easily) sur les décombres du projet grenoblois. Présenté par ses géniteurs lyonnais comme le remplaçant d’un produit jugé « bloquant » et « archaïque » mais toujours au catalogue du CHU rival, le fringant Easily devait révolutionner le monde des SIH.

 

A peine plus d’un an et quelques millions d’euros dilapidés plus tard, les divorcés se réconcilient dans un contexte de douloureuses réalités économiques pour annoncer le lancement d’une nouvelle-nouvelle offre sur les débris des deux autres. En annonçant préventivement que « le budget de développement d'un dossier patient informatisé se compte en millions d'euros, étalés sur une certaine durée ». Sensiblement la même durée que celle que prend le fût du canon pour refroidir ?

 

Sur fond d’indifférence apparente des tutelles nationales, des corps de contrôle de l’Etat et de l’Agence régionale de santé, rien ne semble donc en mesure de tempérer l’enthousiasme évaporateur des deux établissements réconciliés.

 

Nul doute que l’Agence d’appui à la performance hospitalière (ANAP), saisie par la ministre de la santé pour réaliser une enquête sur l’efficience des SIH auprès d’une douzaine d’hôpitaux, aura à cœur d’ausculter les exploits Rhône-alpins. Et ce dossier sera sans doute un bon tour de chauffe pour lancer la filière « Hôpital Numérique » de la Nouvelle France Industrielle lancée en grande pompe par l’exécutif. Bref, les Danaïdes lyonnaises ne semblent pas prêtes à s’arrêter de remplir leur tonneau Rhône-alpin.

 

> Communiqué « Le tonneau des Danaïdes Rhône-alpin » 

> Article TIC Santé « Dossier patient informatisé: les HCL et le CHU de Grenoble relancent leur coopération »

 
Dernière modification : 17/10/2013