Tiers-payant généralisé et zénitude

 

Fotolia_68091112_XSPratiqué dans 24 des 28 pays de l’Union européenne et par déjà près de 200,000 professionnels de santé en France, la pratique quotidienne du tiers-payant est déjà une réalité dans notre pays. Pour autant, l’annonce de sa généralisation par la voie législative a été faite dans un climat de résistances et de tensions.

 

Ces tensions puisent leur source dans de nombreuses raisons : phobie d’une mainmise du payeur sur la trésorerie des professionnels de santé, inquiétudes liées aux supposées difficultés techniques, craintes de nouvelles contraintes d’organisation.

 

Certaines de ces appréhensions ne sont pas dénuées d’un vécu ressenti par les pionniers du tiers-payant, souvent lié aux pesanteurs des régimes d’assurance maladie qui en assurent la gestion. Toutefois, la généralisation de ce mode de règlement se fera avec d’autant plus de sérénité que la capacité d’innovation des prestataires industriels spécialisés au service de leurs partenaires de santé sera facilitée.

 

D’ores et déjà, certains de ces acteurs adhérents de la Fédération LESISS sont prêts à proposer des solutions simples et innovantes, dont l’efficience et la souplesse permettront de pallier les lourdeurs administratives et offriront un service répondant pleinement aux attentes des principaux intéressés : les professionnels de santé ainsi que leurs patients.

 

> Lire le communiqué « Généralisation du tiers-payant : tout est déjà prêt ! »

 

 
Dernière modification : 22/04/2015